top of page
Kazakhstan.steppe.roche calcaire.parc ostryurt.bosjyra.002.jpg

Kazakhstan

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux."

Marcel Proust

Le Kazakhstan est un énorme pays en grande partie plat et aride avec des steppes à perte de vue que seuls quelques chameaux, chevaux sauvages et buissons viennent habiller. Dans certaines régions du pays, il existe néanmoins quelques pépites comme rarement nous en avons vu autre part et qu’il ne faut absolument pas louper.

 

Lorsque l’on voyage en van dans ce pays, il y a forcément un moment où l’on n’en peut plus de ses routes. Non seulement parce qu’il faut rouler des distances faramineuses pour se rendre d’un endroit à un autre, mais également parce que l’état souvent désastreux des voies de circulation use à la fois nos corps et notre van. Ces moments de conduites sans fin offrent néanmoins du temps pour nous perdre dans nos pensées les plus profondes.

OCTOBRE 2023

VISA - Sur entrée 1 mois gratuit (durée max 90j/6 mois) 

CHANGE - 1 CHF / 535 KZT 

TAXES - Néant

SIM - Beeline : 44 gb/ 6990 KZT pour un mois 

DIESEL - 295 KZT/L Attention quelques fois les pompistes essaient d’appliquer une soi-disant loin selon laquelle les étrangers payent 450 KZT/L 

ASSURANCE - 20’000 KZT/mois 

CHIEN - Puce non exigée, vaccination (rage entre 30 jours et 1 année, carré, hépatite, entérite viral, parvovirus, infections à adénovirus, letospiros), certificat sanitaire exigé (le tout est rarement vérifié aux frontières terrestres) 

CHOSES A SAVOIR

CORRUPTION

On nous avait prévenus qu’en Asie centrale il y avait de graves problèmes de corruption. Selon notre expérience et selon les échos que nous avons eus d’autres voyageurs avec qui nous étions en contact, c’est au Kazakhstan que la situation est la plus extrême. Au moindre faux pas, les policiers n’hésitent pas à vous arrêter. Parfois, ils semblent même inventer des règles pour avoir une raison de le faire. Une fois à leur merci, ils exigent des sommes astronomiques, pas toujours justifiées, pour vous laisser repartir. 

 

Nous avons utilisé quelques techniques pour réfréner leurs ardeurs et vérifier le bien fondé de leur revendication :

  • leur dire que nous ne parlions ni leur langue locale ni l’anglais (ils ne semblent pas savoir quoi faire devant quelqu’un qui n’arrête pas de parler dans une langue qu’ils ne comprennent pas).

  • leur dire que nous allions appeler notre ambassade pour demander de l’aide pour la traduction (la menace d’un interlocuteur officiel peut remettre la situation dans un cadre légal).

  • Leur demander leur badge et en faire une photo (cela vous donne une preuve de qui ils sont)

  • Dire que votre seul moyen de payement est une carte bancaire (en cas de payement alors l’argent va sur un compte officiel et non leur poche).

  • Dire que pour tout payement vous érigez un reçu (un reçu officialise la transaction)

Kazakhstan.steppe.plateau d'Akkeregeshyn.002.jpg

plateau d’Aktolagay

47.537044,54.801167

Le plateau d'Aktolagay est situé dans l'ouest du Kazakhstan. Il fait partie de la plaine de Turan, qui s'étend sur le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan. Il se caractérise par un terrain relativement plat avec quelques collines basses. Par endroit, on y trouve des falaises composées de craie blanche.

 

Nous nous élançons sur les 40km de piste qui nous séparent d’une de ces falaises. Il y a bien une route que nous pourrions emprunter, mais celle-ci est dans un tel état de délabrement que nous lui préférons la piste beaucoup plus lisse. Plus nous nous approchons des falaises qui se voient de loin, plus notre van soulève un épais nuage blanc. En effet, la terre a laissé sa place à un sol de craie qui s’est transformé en poussière au passage des véhicules.

Départ grand tour

Dans la partie sud-ouest du Kazakhstan, proche de la mer Caspienne et de la ville d’Aktau, se trouvent des endroits exceptionnels notamment le lac Sor Tuzbair ainsi que les falaises de Bosjyra.

 

Afin de découvrir ces lieux majestueux du Kazakhstan, il est possible d’emprunter soit une route goudronnée que les camping-cars peuvent emprunter, ou de prendre une piste, où seuls les 4x4 peuvent passer, mais qui permet de faire une boucle. Cette option nous permet de découvrir plusieurs points que nous n'aurions pas vus en prenant la route normale. 

Kazakhstan.steppe.roche calcaire.parc ostryurt.bosjyra.057.jpg
Kazakhstan.steppe.roche calcaire.lac salé.015.jpg

Sor Tuzbair

44.03830,53.15479

La piste, sur laquelle nous nous élançons, semble nous emmener au milieu d'un énorme espace désertique sans aucune présence humaine. Au bout de cette piste, nous découvrons d'énormes falaises composées de poudre blanche qui cache un lac salé. Ces derniers temps, il pleut beaucoup dans cette région, du coup, le lac qui, normalement reste plutôt sec, est recouvert d'eau. Les falaises se trouvant autour de ce dernier se reflètent sur l'eau, comme dans un miroir. C'est un paysage spectaculaire, comme rarement nous avons déjà découvert.

Sherkala

44.256505,52.006199

Maintenant que notre van est rehaussé et que nous avons de nouvelles roues tout terrain et une plaque de protection de l'enfer, nous décidons d'emprunter beaucoup plus de pistes. Néanmoins, le pays est composé d’énormes étendues où il n’y a pas âme qui vive ou de réseau. Ainsi, avant de s’engager au milieu de ce désert il est important de répertorier son itinéraire ainsi que les points d’intérêt sur une carte hors ligne. C’est pour nous le seul moyen de s’aventurer hors des sentiers battus sans se perdre.

 

Sherkala est un de ces endroits auquel on ne peut accéder qu’en empruntant des pistes. Également connue sous le nom de château du Lion ou de rocher du Lion, est une formation rocheuse de grès remarquable située dans la région de Mangystau au Kazakhstan. Cette montagne aux multiples couches de couleur variée ressemblerait presque à un tiramisu.

Kazakhstan.steppe.roche calcaire.026.jpg
Kazakhstan.steppe.roche calcaire.parc ostryurt.bosjyra.044.jpg

Parc d'ustyurt, Bosjyra

43.4149378,54.0697449

La piste qui mène aux falaises de Bosjyra, dans le parc national d’Ustyurt, est une de ces pistes où les traçons bien lisses succèdent aux passages beaucoup plus techniques. Sur ceux-ci, nous devons réfléchir où faire passer nos roues, descendre du van pour vérifier que rien ne frotte ou même caler l’une ou l’autre de nos roues pour gagner en garde au sol. Pour être honnêtes, nous sommes arrivés aux limites de notre van et nous n'étions pas sûres d’arriver à bon port.

 

Après ça, nous nous sommes laissé guider sur une piste relativement lisse nous emmenant jusqu’aux gigantesques falaises que nous voyions déjà de loin, les fameuses paroies de Bosjyra. Ce site est très populaire au Kazakhstan et nous ne nous y retrouvons pas seuls.

Bosjyra vu d’en haut

43.415965,54.072479

Pour pouvoir découvrir tous les lieux du parc national d’Ustyurt, il faudrait pouvoir y rester au moins une semaine. Pleins d’endroits valent le détour et comme sur place il n’y a pas de réseau, il faut absolument avoir fait ses recherches à l’avance.

Nous adorons ces paysages et nous prenons le temps de changer de point de vue pour admirer les falaises sous différents angles.

Kazakhstan.steppe.roche calcaire.parc ostryurt.bosjyra.056.jpg
grimpe.jpg

Grimpe à Tamgaly-Tas

44.061329, 76.996217

Comme souvent lorsque nous cherchons des spots de grimpe, nous trouvons ce site sur l’application gratuite the crag accessible à tous sur internet. Ce spot est parfait, il se trouve pas loin de la ville d’Almaty et est implanté entre une large rivière et de hautes falaises. 

 

Pour y accéder, plusieurs pistes indiquées. Nous en choisissons une inscrite sur la carte comme une route blanche. En réalité, c’est une réelle piste, technique par endroits. À un moment nous préférons faire demi-tour et tenter notre chance sur un autre itinéraire que nous avons trouvé. Pour le coup, cette dernière est beaucoup plus facile. 

 

Une fois sur place,  il ne nous faut pas longtemps avant de nous retrouver au pied des voies et pour reposer enfin nos doigts sur de belles falaises. 

bottom of page