top of page
Oman.mosquée sultan qaboos.097.jpg

Oman

"Le seul, le vrai, l'unique voyage, c'est de changer de regard."

Marcel Proust

La péninsule arabique ne cesse de nous surprendre positivement. Oman est un véritable coup de coeur pour nous, que ce soit pour la diversité de ses paysages allant des montagnes à la mer en passant par les wadis. Nous sommes également frappé par l’accueil chaleureuse des locaux. S’imprégner de leur culture nous permet de comprendre et de s’intéresser d’avantage à leur religion. Selon leurs dires, les omanais considère leur pays, comme « la petite Suisse » de la péninsule, ils se sentent libre de leur choix et neutre dans leur décision.

JANVIER 2023

VISA - Visa sur entrée 2 semaines gratuites (non extensibles), 1 mois pour 20 OMR par personne (extension possible jusqu’à 3 mois)

CHANGE - 0,46 OMR = 1 CHF

VEHICULE - Carnet de passage en douane (CPD) exigé

SIM - 30 GB pour 18 OMR chez Omantel.

DIESEL -  0,7 CHF par littre

ASSURANCE - 64 CHF pour 3 mois

CHIEN - Inscription sur le site Bayan pour  10 OMR, permis d’importation 20 OMR, Puce non-exigée, vaccination (rage entre 30 jours et 1 année), certificat sanitaire <5 j exigé, Test du titrage antirabique nécessaire, vaccin supplémentaire contre maladie de Carré, Parvo, l'hépatite, la parvovirose et la leptospirose requis (lire plus ci-dessous).

CHOSES A SAVOIR

Voyager à Oman avec un Chien

Oman est un pays juste magnifique rempli de joyaux qu'il faut absolument découvrir. Néanmoins, quelques facteurs rendent la découverte de cette partie de la péninsule quelque peu compliquée lorsque l'on voyage avec un chien.

DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

En plus des exigences sanitaires mentionnées plus haut, pour entrer sur le territoire Omanais avec un chien, il est nécessaire d'accomplir les démarches suivantes :

  • S'inscrire sur le site Bayan qui, selon notre expérience, est loin d'être user-friendly. Cette démarche coûte 10 OMR et prend entre 1 heure et 24 heures selon les informations mentionnées sur le site. Dans notre cas, en raison d'un problème sur la page d'inscription, cette démarche a pris 3 jours.
    https://www.customs.gov.om/esw/jsf/secure/esw/common/Login_Bayan.xhtml 

  • Faire une demande de permis d'importation sur le site Bayan (20 OMR).​

 

ISLAM & CHIENS

Dans les pays musulmans que nous avons traversés, nous avons très vite remarqué que Lucky n'était souvent pas le bienvenu. Selon les explications reçues, les chiens sont considérés comme des animaux impurs, sales, dangereux et parfois même maléfiques. Il découle notamment de cette vision que lorsqu'un musulman a fait ses ablutions avant la prière, s’il entre en contact avec un chien, il doit recommencer du début. 

DANGERS

En tant que voyageur, Oman est un pays sûr. Pour les chiens, la situation est quelque peu différente. En effet, il existe plusieurs risques qu'il faut prendre en considération. ​

 

Les Omanais, en tant que musulmans, ont "naturellement" un rapport compliqué aux chiens. Cependant nous avons eu l'impression que la situation était encore plus extrême que dans d'autres pays que nous avons traversés. En effet, nous avons à plusieurs reprises vu des locaux s'approcher de Lucky un couteau ou un fusil à la main en le menaçant. C'est uniquement lorsque nous nous interposions qu'ils arrêtaient leurs gestes.​

 

La mer qui se trouve à proximité des côtes omanaises est remplie de poissons plus beaux les uns que les autres. On y trouve notamment énormément de poissons-globes et bon nombre d'entre eux échouent sur les plages. Or, ces poissons contiennent, en quantité importante, de la tétrodotoxine qui est un poison puissant. Il est donc indispensable de garder en permanence un oeil sur nos compagnons à quatre pattes lorsque l'on se promène sur les magnifiques plages du pays.

Oman.Fort Bahla.009.jpg

Fort de Bahla

Le fort de Bahla est le plus grand fort du pays. Construit en briques de terre sur des fondations en pierres, c’est le premier monument du pays à avoir été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Grâce aux travaux titanesques de restauration qui viennent de se terminer, ce monument a retrouvé sa beauté d’antan et vaut clairement le détour.

Jabal ash Sham

Le Jabal Sham est la plus haute montagne du pays située dans le nord-est d' Oman au nord de la ville d'Al Hamra. Le sommet nord ( 3009 m) est occupé par une base militaire et n'est donc pas atteignable à pied. En conséquence, nous découvrons son deuxième sommet, le sud, qui lui est accessible aux randonneurs.

 

Nous démarrons la randonnée au crépuscule, non seulement pour profiter des belles couleurs du matin sur le canyon, mais aussi parce qu’il faut compter 23 km de marche aller-retour et 1450 m de dénivelé positif.

 

L’effort vaut le détour, car une fois arrivé au sommet, nous avons une vue époustouflante sur toutes les montagnes au alentour.

Oman.Jabal ash sham.015.jpg
Oman.village bilad sayd.027.jpg

 Village Bilad Sayd

On nous a avertis qu’avec la raideur de la piste qui mène au village, il ne serait peut-être pas possible pour notre vw crafter 4x4 de s’y rendre. En effet, nous avons 1200 m de dénivelé à descendre pour moins de 10 km et pourtant, avec notre assistance au freinage activée, nous arrivons en bas et sans dégâts.

 

Nous découvrons le petit village de Bilad Sayd entouré de palmier et de montagnes qui est entretenu par ces habitants. Ces derniers cultivent et font des récoltes dans ces magnifiques champs verdoyants.

 

Alors que nous pensions ressortir de la vallée par le bas, nous sommes arrêté par un dos un peu trop prononcé et notre van ne peut pas continuer. Nous parvenons à prendre la piste en sens inverse et sommes une nouvelle fois surpris par les capacité de notre maison sur roues.

Grimpe à Oman

Plusieurs spots de grimpe sont répartis dans le pays. Premièrement, nous découvrons les voies qui se trouvent sur la falaise Wall of Shadow qui surplomb la fameuse descente décrite ci-dessus. Nous avons adoré ce secteur malgré la fraicheur des températures. En bas de la vallée, nous avons aussi grimpé dans le Snake gorge qui trouve juste à côté du village Bilad Sayd.

 

Nous découvrons également la grimpe dans deux wadi. Le Wadi daiqa où la route d’accès n’est pas des plus simple à emprunter avec notre van, car d’énormes galets jonchent sur la piste avant d’arriver aux pieds des falaises. Notre dernier spot de grimpe se trouve dans le Khubrah canyon qui nous a énormément plus malgré sa popularité.

Oman.grimpe.034.jpg
Oman.fizayah beach.002.jpg

Les plages de Salalah

A Salalah, nous découvrons la plage Aful beach qui se trouve dans une petite crique paradisiaque avec de l'eau turquoise. Notre second stop plage se trouve à Fazayah beach, qui est le point le plus au sud de notre périple sur la péninsule arabique.

 

Fazayah beach est composée de plusieurs plages situées en aval de magnifiques falaises qui « enferment » cette partie du littoral. Pour y accéder, nous empruntons une piste bien entretenue qui descend de manière assez abrupte depuis le haut des falaises jusqu’en bord de plage.

Petite baignade

Nous avons entendu à plusieurs reprises que les dromadaires peuvent se baigner dans la mer et se rouler dans le sable. Par chance, nous pouvons observer ce moment très particulier.

Oman.Salalah.060.jpg
Oman.wadi Darbat.066.jpg

Wadi Darbat

Il est connu qu’à Oman il y a d’innombrable Wadi et celui-ci, est notre tout premier. Nous sommes en admiration devant cette eau turquoise et translucide avec ses chutes d’eau qui s’élance des falaises.

nager avec les dauphins

Sur Ioverlander, l’application des voyageurs, il y a un point noté sur la carte qui s’appelle Dolphin Cove. Il paraît que nous pouvons y voir des dauphins. Comme l’expression le dit si bien : « Qui n’essaie rien n’a rien. » Nous prenons donc cette direction sans pour autant réellement croire à la possibilité de nager avec des dauphins. 

 

Et pourtant, en arrivant sur place, nous voyons près du rivage, un groupe de 20 à 30 dauphins qui nagent joyeusement. Ni d’une ni de deux, nous ne parquons le van et nous courrons jusqu’à l’eau avec nos masques pour les rejoindre. Une fois immergés, nous voyons les dauphins qui nous foncent dessus et tournent autour de nous . Ce balai magnifique durera près deux heures. C’est un moment réellement magique que nous avons vécu.

Oman.069.jpg
Oman.wadi suneik.014.jpg

Wadi Suneik

Ce wadi, entouré de grandes falaises, est un véritable petit paradis avec ses palmiers et de l’eau turquoise. Nous nous trouvons un petit spot sous les cocotiers auquel nous profitons attacher notre hamac et où rester pour la nuit.

Dunes de sable blanc

Jusqu’à maintenant, nous avions plutôt l’habitude de voir des dunes de sable orange, mais celles-ci sont blanche. Elles sont d’ailleurs appelée « Sugar Dune ». Nous avons la chance d’immortaliser ce moment avec des dromadaires qui marchent les uns derrière les autres sur les crêtes sable.

Oman.dune.kamel.024.jpg
Oman.beach.036.jpg

Le spot des tortues

Cette plage se trouve dans le parc naturel aux tortues de Ras Al Jinz. Cette dernière, qui n’est pas connues, nous a été conseillée par un local. Et en effet, le spot est bien caché, la seule piste, bien que facilement praticable, qui y mène n'est indiquée sur aucune des applications dont nous disposons.

 

Le détour en vaut la peine. Lorsque nous arrivons sur place, la vue sur la mer est époustouflante. Nous apprenons que les tortues peuvent sortir de la mer, dès que le soleil se couche, afin de pondre leurs oeufs.

Wadi Tiwi

Au fond d'une vallée, dans le village de Mibam, après avoir roulé quelques kilomètres sur une route bien étroite, nous parquons le van pour partir découvrir le wadi Tiwi. Nous sommes tout de suite accueillis chaleureusement par un groupe de jeunes locaux qui nous  guide jusqu’au wadi. Le lieu est paradisiaque, avec son eau cristalline, ses bassins et ses cascades.

Oman.wadi tiwi.091.jpg
Oman.offroad.vw.crafter.042.jpg

Routes de l’impossible

Il y a une expression qui dit que ce qui est important ce n’est pas la destination, mais le chemin parcouru. Dans le cas présent, c’est très clairement ça.

 

Notre but, en empruntant cet itinéraire, est de nous rendre sur un spot conseillé pars des amis. Pour y arriver, il faut monter une piste très pentue sur près de 1300 m de dénivelé. La montée est vraiment très très raide avec des épingles super serrées. Une fois ou l’autre, nous n’arrivons pas à les prendre en une fois et sommes obligés de faire une manoeuvre. Dans ces moments, nous pensons à chaque fois qu’il sera impossible de repartir, mais notre van ne manque pas de nous détromper.

Mosquée Sultan Quaboos

Muscat, qui est la capital du pays, est une ville très sympa. Nous avons surtout aimé découvrir la fameuse grande mosquée du Sultan qaboos. C'est une sacrée belle découverte. Le contraste des pierres ocre et beige de l’extérieur de la mosquée et l'intérieur tout colorés sont juste spectaculaires.

Oman.mosquée sultan qaboos.101.jpg
_001.jpg

VTT à Oman

Plusieurs régions sont équipées pour le  VTT à Oman. Nous en faisons à Jiffnain et à Al Khoud. Nous sommes surpris de découvrir des itinéraires préparés aux petits oignons. Ils sont cependant plus orientés cross-country avec des terrains très changeants, de courtes montées assez intenses et de courtes descentes (pas l’idéal en gros enduros). C’est néanmoins un très bon exercice pour le pédalage en terrain technique.

Invitations omanaises

Nous rencontrons beaucoup d’Omanais. Il n’est pas rare que ceux-ci veuillez nous inviter que ce soit pour manger, chez eux ou au restaurant, pour nous faire visiter une partie de leur pays ou même en voulant nous offrir un logement l’espace d’une nuit ou plus selon notre envie.

 

Les gens sont toujours très accueillants et aiment nous faire plaisir. Lorsque cette photo a été prise, nous faisions la connaissance d’Abdul et d’Ahmed. Ils ont notre âge et nous ont fait vivre de très chouettes moments. Nous avons été invités à plusieurs reprises dans leur maison afin de découvrir leurs coutumes et manger leurs plats traditionnels. Tout ces plats, préparés par les mamans et les soeurs de nos ôtes, ont ravis nos papilles gustatives. Nous y repensons souvent avec envie.

Oman.red lake.028.jpg

Lac rose

En arrivant au lac rose, le paysage est très surprenant notamment à cause du contrat entre le bleu de l’eau de la mer et la couleur de celle du lac. Mais c’est uniquement depuis les aires que l’on découvre réellement la beauté du tableau que la nature a peint.

Ville de Niswa

Nizwa est l’ancienne capitale du Sultana d’Oman remplacée aujourd’hui pas la ville de Mascate. C’est une très belle petite ville du centre du pays. Son centre historique a beaucoup de charme, mais aurait besoin d’importants travaux de restauration.

 

Nous y faisons une courte halte, en fin de journée, le temps de flâner quelques instants dans ses rues, de prendre un café sur l’un de ses remparts et d’acheter quelques provisions au marché pour la suite de notre voyage.

Oman.village Nizwa.039.jpg
bottom of page